top of page
Rechercher

La Danse du lion pour les nuls

Dernière mise à jour : 24 févr.

Histoire

La danse du lion (chinois simplifié : 舞狮 ; chinois traditionnel : 舞獅 ; pinyin : wǔshī, parfois appelée danse de la licorne ou danse du qilin au Viêt Nam) est une danse traditionnelle issue de la culture chinoise et d'autres pays asiatiques où des danseurs, revêtus d'un costume de lion, imitent les mouvements de cet animal.

Elle est exécutée le plus souvent pour le Nouvel An chinois et pour d'autres festivités religieuses ou culturelles chinoises, mais aussi à des ouvertures de foires commerciales, pour des mariages, ou tout simplement pour honorer des invités importants : cette danse est censée apporter la chance.

Elle est parfois confondue avec la danse du dragon, malgré deux différences importantes : le nombre des danseurs (deux pour chaque lion, alors qu'un seul dragon en demande au moins une douzaine) et le fait que les danseurs soient en tenant le dragon, figurine qu'ils tiennent et manipulent au bout de longues perches. Les mouvements de base de la danse du lion, contrairement à ceux de la danse du dragon, se retrouvent par ailleurs dans la plupart des arts martiaux chinois.


Il existe une tradition chinoise, remontant à l'Antiquité, de danseurs portant des masques d'animaux ou de créatures mythiques ; dans des textes tel que le Classique des documents, des descriptions de danses de bêtes sauvages et de phénix pourraient ainsi être des danses masquées. Dans des ouvrages de la dynastie Qin sont décrits des danseurs exécutant des rituels d'exorcisme et portant des masques d'ours ; des textes de la dynastie Han mentionnent des « mimes » (象人) imitant des poissons, des dragons, et des phénix. Cependant, le lion n'est pas présent en Chine avant la dynastie Han, et l'on suppose donc que la danse du lion viendrait de pays comme la Perse et aurait été introduite en Chine en passant par l'Asie centrale ; d'autres auteurs envisagent une origine indienne.

Selon l'ethnomusicologue Laurence Picken (en), le mot chinois pour « lion », shi (獅, écrit 師 autrefois), pourrait être dérivé du mot perse šer. Le mot shi(zi) signifiant « lion » apparait dans des textes de la dynastie Han en association étroite avec l'Asie centrale (un terme antérieur devenu obsolète était suanni (狻麑 ou 狻猊)) ; des lions furent présentés à la cour des Han par des ambassadeurs de l'Empire parthe.

Des descriptions détaillées de la danse du lion apparaissent sous la dynastie Tang ; à cette époque, les écrivains et les poètes la considèrent comme une danse étrangère. Cependant, des danses analogues ont peut-être été remarquées en Chine dès le troisième siècle de notre ère, Meng Kang (孟康), un érudit de l'époque des Trois Royaumes, décrivant des « scènes de lion » dans un commentaire du Hanshu. Ces premières mentions l'associent avec le bouddhisme : dans un texte de la dynastie Wei du Nord, Description des temples bouddhistes à Luoyang (洛陽伽藍記), une parade d'une statue de Bouddha du temple de Changqiu (長秋寺) est menée par un lion pour chasser les mauvais esprits.


Type de défilés et spectacles

Ouverture d'un restaurant

Lors de l'ouverture d'un nouveau restaurant, le propriétaire demande généralement un spectacle de lion pour attirer la chance et la fortune.


Le spectacle commence toujours par le réveil du lion et sa salutation, puis le lion fait le tour des gens pour les inviter à entrer dans le nouveau restaurant.


Le propriétaire prépare en même temps la table pour les invités et le lion, de sorte que lorsque le lion fait entrer les invités, ceux-ci peuvent se rendre compte qu'ils sont en bonne santé et qu'ils ont de la chance.




Nouvel an

Il s'agit d'un spectacle traditionnel au cours duquel le lion se réveille et salue tout le monde. Ensuite, il fait le tour des gens pour jouer avec eux, leur donner des cadeaux et passer du temps avec eux.


Au bout d'un moment, le lion montre son meilleur mouvement.

Ils peuvent sauter et rester dans une belle pose. Chaque lion a au moins une routine particulière que nous appelons Combo.

Ensuite, ils attendent que le guide mette en place le scénario.

Le scénario commence avec un lion qui joue avec des clémentines et les prend, puis ils découvrent et s'amusent autour d'une assiette pleine de fruits, ce qui est considéré comme un trésor. Tous les lions veulent ce trésor et se battent jusqu'à ce que le plus fort et le plus intrépide gagne.


Les autres font le tour des gens et leur donnent de la chance et du bonheur sous la forme d'un biscuit chinois ou d'une clémentine qui est considérée comme une barre d'or.

L'autre lion va ensuite chercher la salade, qui représente la chance, accrochée à un arbre. Il prend la partie extérieure pour la distribuer aux invités, et garde le coeur de la salade, qui est la meilleure partie, pour l'invité d'honneur. Lorsque le lion qui a gagné le trésor a fini de préparer, d'autres lions apportent le coeur de salade pour le mettre dans l'assiette afin de le donner à l'invité d'honneur.



Avant de donner à l'invité d'honneur et de dire au revoir à tout le monde, ils montrent la bande de vœux pour célébrer et souhaiter le meilleur pour tous.


A la fin, ils mordent l'invité d'honneur pour lui donner de la chance et saluent tout le monde.


19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page